Bourdeaux et le Pays de Bourdeaux

La dénomination de pays de Bourdeaux a été donnée par Gérard Cadier, pasteur de la contrée de 1947 à 1966. "Pays attachant" comme le disait Gaston Barnier, auteur de l’ouvrage : "Bourdeaux, ce pays protestant et républicain".
Il correspond géographiquement à la haute vallée du Roubion et est constitué de 9 communes : Bézaudun sur Bine, Bourdeaux, Bouvières, Crupies, Félines sur Rimandoule, Le Poët Célard,  Les Tonils, Mornans et Truinas.
Ce pays est riche de nombreuses ruines médiévales, dues d’une part à la guerre entre les comtes de Valentinois et les évêques de Die, les uns et les autres possédant chacuns un château, d’autre part aux guerres de religion.
La guerre des comtes et des évêques (entre les deux châteaux de Bourdeaux) durera jusqu’en 1357. Les évêques en sortiront vainqueurs et garderont le fief jusqu’à la Révolution. Nombre de ruines et village abandonnés sont les vestiges de ce conflit.
La région a été fortement imprégnée par le protestantisme (on y voit encore notamment des petits cimetières familiaux).
L' Edit de Nantes (1598), en plus de la révocation des clauses militaires en 1629 interdit aux protestants de posséder des places fortes, d'ou le démantèlement de tout ce qui pouvait avoir une allure de fortification, la révocation religieuse en 1685 a donné lieu à une sévère répression (le 30 août 1683 la bataille au lieu-dit Les Bourelles fit 120 morts).
Bourdeaux, chef lieu de canton, situé en bordure du Roubion est également traversé par la Bine et le Soubrion, est un village perché à 402 mètres d'altitude.
Vous prendrez plaisir à découvrir ce pays en empruntant le GR 9 et les nombreux chemins de randonnées qui le traversent.

Bourdeaux pays protestant


Cette vidéo réalisée pour l'émission "Des Racines et des Ailes" raconte l'histoire du protestantime "Sur les pas des huguenots".
On y voit de très belles images du pays de Bourdeaux et de Bourdeaux en découvrant une page importante de son histoire.

Châteaux et forteresses du pays de Bourdeaux

  • Bourdeaux : la Viale et ses deux châteaux

Au Moyen-Age, le fief de Bourdeaux était disputé entre les Evêques de Die et les Comtes de Valentinois.
Deux châteaux forts dominent le village perché dit Viale. La Viale conserve son enceinte, deux portes et la tour du Murinais.

Le château supérieur dit château des Comtes de Poitiers (la mota de Bordelis, époque de construction 12e siècle) occupait le sommet de la colline.

Château construit au 12e siècle par Aymar de Poitiers, comte de Valentinois, mentionné sur une charte du 10 février 1333, aujourd’hui
disparue. Le château aurait été détruit par Raymond de Turenne, en 1450, il est déjà signalé comme étant en ruine.
Cinq siècles après son abandon, il conserve encore plusieurs éléments architecturaux qui permettent d’imaginer les volumes d’origine. Les vestiges montrent un pentagone d’environ 2000 mètres carrés, renforcé par trois tours pleines aux angles Nord, Nord-Est et Nord-Ouest et présentant une grande cour intérieure. Un donjon carré, à l’angle Nord-Est conserve encore une archivolte à décor de palmettes et d’entrelacs. L’entrée principale à l’Ouest montre des traces d’assomoir.
Le château inférieur dit château des Evêques de Die (castrum de Bordelis cité en 1321, époque de construction 11e siècle, 12e siècle) est implanté à une centaine de mètres au Nord.
Château construit au 11e ou 12e siècle par les évêques de Die pour défendre, au Sud, le village perché dit "Viale". Le château aurait été
détruit par Raymond de Turenne. En 1450, il est déjà signalé comme étant en mauvais état. Aujourd’hui, ne subsiste qu’un haut pan de mur appelé le Grand Manteau sur lequel s'est appuyé l’enceinte du village. À l’origine il devait servir à protéger le village du château supérieur. L’épaisseur de la muraille - presque 3 m - est impressionnante.
On accède très aisément à ces deux châteaux par le GR9 particulièrement bien balisé à Bourdeaux.

  • La Tour de Mornans

A quelques kilomètres à l'Ouest de Bourdeaux, le site fortifié de Mornans occupe un éperon rocheux qui domine la région, entre Saoû et Bourdeaux.
Ses vestiges sont d'un accès facile, depuis Bourdeaux plutôt que depuis Mornans et sa mairie.
Ancien donjon du château fort de Mornans, propriété du seigneur de Mornans construit au 4e quart du 13e siècle. Ce château a été abandonné à la fin du 14e siècle sans doute à la suite d'une attaque des Routiers de Raymond de Turenne. La tour a été remontée en partie au 17e siècle, en 1904 le sommet est ébranlé suite à un tremblement de terre.


Château et tour de Bezaudin-sur-Bine

On accède à ce château par un diverticule du GR9 balisé vers le Pas La Baume depuis le village de Bezaudun-sur-Bine.
La commune de Bezaudin est située à la rencontre de la montagne de Vouspeau et de Saoû. Elle est le lieu de passage entre la Vallée du Roubion et la vallée de la Drôme, par le ol de la Chaudière. Le site mentionné dès 739 est rattaché au Comté de Die. La Tour est un acien donjon du 13e siècle. En contrebas se trouvait un village progressivement abandonné au cours du 15e siècle au profit d'un habitat dispersé.

Chapelles du Pays de Bourdeaux

  • Chapelle Saint Jean-Baptiste de Crupies

Chapelle romane St-Jean-Baptiste est la seule encore debout avec l'église de Comps sur les 12 prieurés ou églises que possedait l'abbaye bénédictine de Savigny dans la region de bourdeaux.
Mentionnée pour la première fois en 11071, la chapelle de Crupies dispute à l'église Saint-Jean-Baptiste de Charols le titre d'église la plus ancienne du département de la Drôme.
Elle dépendait de l'abbaye bénédictine de Savigny et plus particulièrement du prieuré Saint-Michel de Bourdeaux1.
Elle fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis 1980

. Chapelle St Maurice à Truinas

Vous pourrez découvrir la chapelle St Maurice à l'occasion d'une                               randonnée à la montagne Saint Maurice.
Au col du Perthuis, au lieu baptisé "le paradis", profitez de la vue dégagée sur la vallée du pays de Bourdeaux (col de la Chaudière, Saou et les montagnes autour de Vesc).
Un petit chemin (balisé écusson jaune n°18) se devine sur le coté droit de la route.
Le sentier absorbe pratiquement en ligne droite les quelques 300m de dénivellés jusqu'au chemin de crête.
Un magnifique sous-bois ombragé fait place à la caillasse. Prendre sur votre droite, la piste en retrait de la falaise. Le balisage a été "effacé" mais est facilement repérable. Vous débouchez sur un mini plateau (dalle rocheuse).
La chapelle surplombe toute la vallée de la Rimandoule. La vue se prolonge juqu'à la vallée du Rhône et les premiers contreforts de l'Ardèche. Le chemin continue en direction du village d'Eyzahut.

Randonner dans le pays de Bourdeaux

RANDONNEES
Difficulté
Temps
Distance
Dénivellé
Sur les pas des Huguenots : Dieulefit - Bourdeaux
Sur les pas des Huguenots : Bourdeaux - La Chaudière
4h00
4h00
15,5 km
11,4 km
681 m
890 m
Ce tableau  vous permet de télécharger les tinéraires de randonnées .